Maundy Thursday (Our happy time)

 

Le film n’est pas récent (2006) mais il vaut la peine que l’on s’attarde un peu sur lui. C’est l’une de mes découvertes récentes et aujourd’hui on me laisse accéder au « Grenier » pour vous en parler.

Le cinéma Sud-coréen est relativement mal connu en France et c’est bien dommage car des pépites d’or se trouvent parfois entre le rayons « romance » et le rayon « gore » qu’il propose.

Le dernier repas d’un condamné à mort

« Officier Lee ! Vous pensez que Dieu…acceptera un sale type comme moi? »

Maundy Thursday, c’est avant tout une histoire de pardon. Le « Jeudi saint », puisque c’est ici le nom du film, commémore le dernier repas pris par le Christ avec ses disciples avant son arrestation. Après ce repas, Jésus lave les pieds de ses disciples afin de les purifier de leurs pêchés.

Dans Maundy Thursday, c’est également le dernier jour d’un condamné à mort auquel nous avons à faire. Le destin de Yu-jeong, une jeune femme suicidaire, issue d’une famille riche croise celui deYun-soo, condamné à mort suite à trois meurtres qu’il a commis.

C’est grâce à leur rencontre forcée par Soeur Monica, la tante de Yu-jeong, travaillant pour la prison, que naît au fur et à mesure leur complicité. Ces deux personnes dont le désir le plus ardent était de mourir retrouvent ainsi, à travers chacune des visites de Yu-jeong, l’espoir et l’envie de vivre.

Ils partagent au fil de chacune des rencontres du jeudi, leurs peines, leurs souffrances et apaisent lefardeau qu’ils portent depuis trop longtemps. Chacun a eu une enfance difficile, et depuis ces deuxêtres perdus mènent une lutte contre les vieux démons qui les poursuivent

….et le pardon

« Nous lavons vos pieds pour effacer vos pêchés ».

Brutalisés par la vie, ils apprennent à se connaître, à se faire confiance et finalement à se donner l’amour qu’ils n’ont jamais reçu. Ils découvrent en se côtoyant ce qui va changer leur vie : le pardon. Le pardon des êtres qui ont été blessés par les actes de Yun-soo, le pardon de Yu-jeong à sa mère, le pardon du mauvais jugement de Yu-jeong sur les actes commis par Yun-soo…

Que l’on soit croyant ou non cela n’a pas vraiment d’importance lorsque l’on regarde ce film car même si la religion est présente (La tante de Yu-jeong est une nonne, Yun-soo se fait baptiser, etc…), les personnages nous transportent avec humour et sincérité jusqu’au jugement dernier.

Bande Annonce:

By ‘Mandine
Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, Récent, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s