French Bastards ?

Nous sommes tous bercé par ce que l’on appelle la Pop culture. Quand je dis ça, ce n’est pas insultant, c’est un fait. Ça ne veut en aucun cas dire que vous êtes fan d’Aqua ou de Gala, vagues groupes de Dance/Pop sur lesquelles nous avons tous déjà bougé un pied pour battre le rythme, avec selon les cas plus ou moins de honte à le reconnaitre.  « Pop » étant l’abréviation de « populaire », nous avons donc tous baigné dans une culture populaire, nationale ou non, qui se caractérise par une appropriation par une masse d’un évènement ou d’une culture. Ça va aussi bien d’un dessin animé à une œuvre d’art. Tout cet étalage de confitures pour en arriver au fait que les deux enquêteurs de l’Inspector Cluzo, eux aussi l’ont été, et ils le montrent.

 

Leur 2nd album « The French Bastards », sorti en 2010, le prouve bien. On commence par un Artwork orienté manga, avec une touche qui n’est pas sans rappeler le « Vault Boy » de Fallout. Puis viennent des titres comme “Terminator is black in his back”, “F*** Mickael Jackson”,  “Zombies DJ’s Killers” ou encore la ballade romantique “In love with Lilian Thuram”, où on sent l’omniprésence de cette culture. Et elle s’entend également dans leur musique, un genre qualifier de « heavy rock » par certains, mélangeant des riffs puissants à la AC/DC et une rythmique digne des plus grand funk qui rendrait James Brown plus fier encore de laisser un si bon héritage. Vu l’énergie présent dans cet opus, les concerts doivent dégager plus d’énergie que l’accélérateur à particules du CERN. Sensiblement plus audible que du heavy et plus cadencé que du rock,   Laurent Lacrouts, alias Malcolm, et Mathieu Jourdain, aka Phil, nous offrent un album vraiment prenant. Un guitariste et un batteur, qui nous offrent des morceaux agités, aux mélodies entrainantes, aussi bien par les instrus que par les voix. Petite particularité pour un  groupe aux influences funk, ils n’ont pas fait appel à un bassiste.

N’étant pas particulièrement fan de ces deux types de musiques, je ne le classerai pas comme un des meilleurs albums que j’ai eu l’occasion d’écouter. Mais une chose est sûre, je ne l’effacerai pas de mon disque dur et même mieux, je pense l’écouter régulièrement, ce qui finalement, n’est pas si commun. On a ici un album que je conseille d’écouter, pour au moins se faire une opinion, au mieux une bonne surprise. Après tout, c’est pas comme si la France fournissait une quantité incroyable d’artistes funk-rock de haut niveau.

Enjoy’

Paco.

Lien d’écoute Deezer

Clip du premier album sorti en 2008:

 

Publicités
Cet article, publié dans Autre, Rock, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s