Milano !!!

6 mois dans une ville, ça permet d’exploiter pas mal de bons coins. C’est encore plus vrai pour Milan qui, bien qu’elle soit un des centres économiques de l’Europe, se révèle être à taille (relativement) humaine.

Pour commencer, pas de problèmes de transport. Métro jusqu’à une heure du matin, tram et bus jusqu’au milieu de la nuit, et taxis pas trop cher H24, permettent de se déplacer d’un point à un autre assez rapidement et pour pas trop cher.

La découverte est d’autant plus simplifiée que l’hypercentre milanais est assez restreint et à l’avantage de concentrer la majorité des attraits touristiques de la ville qui sont, il faut l’avouer, peu nombreux. Le centre historique permet d’admirer le Duomo, la galerie Vittorio Emanuele II, le Castello Sforzesco et le Parc Sempione.

Le Duomo, l’équivalent de Notre-Dame à Milan, est une magnifique cathédrale placée au centre de la ville dont on peut visiter l’intérieur gratuitement et, moyennant 5€ pour les sportifs qui prendront les escaliers et 8€ pour les patients qui attendront l’ascenseur, vous pourrez arriver sur le toit et contempler la ville.

Sur la même place se trouve la galerie Vittorio Emanuele II. Celle-ci permet d’écraser les couilles du taureau, acte qui vous portera chance et vous rendra aussi ridicule que les autres, mais être un(e) touriste est un métier. En en ressortant, la place de la Scala expose la statue de Léonard de Vinci et son illustre théâtre. Bon, c’est pas grand donc vite vu et la visite continu en direction du Castello Sforzesco.

Cet édifice, avec  sa grande cour intérieure, est un véritable ilot de calme dans le tumulte de la circulation environnante. Ses pelouses sont plus calmes que celle de l’espace d’oxygénation voisin : le Parc Sempione.

Si New York a le Central Park, Milan profite d’une bulle de fraicheur bien agréable quand vient l’été. Une température de 40°c n’est pas rare au mois d’août et la ville manque cruellement d’air. Tous les milanais se retrouvent donc dans ce parc pour profiter de l’ombre offerte par les arbres et de la fraicheur du plan d’eau.

Pour se rafraichir il y a un autre moyen : les glaces. Ça tombe bien, depuis le parc Sempione, vous êtes à deux min de la place de Cadorna où se trouve une excellente « gelateria » qui offre de très bons frappè. Puis vient l’heure de l’apéro. Et là Milan est au top.

Les milanais ont inventé dans les années 80 l’aperitivo, un happy hour qui met en avant la principale qualité de l’Italie : sa nourriture. En effet, de 18h à 21h (en moyenne) tous les bars milanais offrent, moyennant l’achat d’une consommation à un prix légèrement haussé, un buffet à volonté. Et là le but du jeu est de trouver la meilleure adresse. Pour ne pas perdre de temps, voici ma petite sélection.

Profitant d’un beau cadre, le long des canaux milanais (les navigli), le « Spritz » propose un buffet varié et succulent, entre charcuterie, fromage, pâtes, pizzas, légumes grillés et desserts. Bonne musique et clim’ en intérieur, terrasse le long des navigli en extérieur, une valeur sûre. http://www.spritz-navigli.it/

Autre choix, l’ « Art Factory ». Le buffet est moins varié mais le prix est légèrement moins cher, et la programmation musicale se veut un peu plus « underground ». Surtout, avant de partir il faut demander au patron ses ciupitos : un shooter de rhum immédiatement suivi d’un de jus de poire, et c’est reparti pour le deuxième.  http://www.artfactory.it

Pour compléter le podium, le « Ciu’s ». En général pas mal de monde, mais le buffet le vaut bien,  composé de plus de plats froids que de chauds ce qui est agréable en plein été. Autre avantage, une petite cour intérieur faisant office de patio. http://milano.tonight.eu/ristorante/ciu_s

L’apéro, c’est fait. Maintenant l’animal en vous se réveille et cherche un endroit où dépenser ces calories agréablement ingurgitées. Plusieurs solutions s’offrent à vous.

Pour les footeux, ne cherchez plus, ce sera le « 4-4-2 ». Eh oui, la Mecque du football à Milan, ce n’est pas le stade Giuseppe Meazza, mais bien ce bar entièrement tapissé d’écharpes, banderoles et autres maillots d’équipes diverses. Outre de savoureux encas et 4 écrans indépendants (pratique les soirs de Champion’s league), le grand intérêt réside dans son choix de bières pressions, carte probablement unique au sein de la cité. http://www.fourfourtwo.it/

Pour ceux qui pensent qu’une bonne digestion, c’est une bonne chicha, vous trouverez votre bonheur au « Al Jadida ». Ambiance orientale, avec certains soirs de jolies filles qui pratiquent la danse du sabre. Les salles du fond permettent d’être posé au calme pour fumer et le salon principal se transforme en dancing quand l’heure avance. http://www.eljadida.it/#/home

Si une bonne soirée est une soirée à picoler, il faut se diriger vers les « Colonne di San Lorenzo » : outre l’aspect historique du monument, toute la jeunesse milanaise s’y retrouve pour de grands « botellon ». Il faut avouer que le « Corso di porta Ticinese » s’y prête bien puisqu’on peut y trouver pas mal de bar proposant des cocktails à emporter : à 4€ la boisson sur-alcoolisée, on peut dire que c’est rentable. Si vous trouvez Slobodan, demandez lui un esclusivo ou un fa’brutto, il comprendra.

Enfin, pour les clubbers, deux solutions principales s’offrent à vous : le « Old Fashion » http://www.oldfashion.it/ et le « Just Cavalli » http://www.justcavallihollywood.it/ . le choix se fera en fonction du goût de chacun, sachant qu’on soir de match de foot, il n’est pas rare de croiser les joueurs des deux clubs de la ville à ces endroits.

Après une nuit de débauche, vous avez faim. Vient le moment du bon restau pour se remettre d’aplomb. Si vous avez besoin de gras, Milan possède quelques Burger King : profitez de l’occaz et de celui de la place du Duomo.

Si vous préférez goûter à une vrai pizza, direction deux restaurants : « Anema e Cozze » http://www.anemaecozze.com/ ou Fratelli la Bufala http://www.fratellilabufala.eu/ . Les deux se valent en quantité, qualité et prix, le choix se fera juste sur une question de goût.

Et pour clôturer en beauté, un bon plan pour les gourmets et les gourmands. Le « Tempio d’oro » est un petit restaurant situé dans un coin peu touristique de la ville. Chaque premier dimanche du mois, il propose un match entre deux types de cuisines, l’une étrangère et l’autre italienne. Particularité : il faut manger les deux menus… pour ensuite les noter. Les deux meilleurs s’affronteront le premier dimanche du mois de décembre. Alors gros mangeurs et amateurs de découvertes culinaires, retenez cette adresse : http://www.altempiodoro.it .

Voilà, avant de finir je rappelle aux amateurs de shopping que Milan est une capitale mondiale de la mode et qu’il est facile de trouver de quoi craquer son portefeuille. Et pour pleurer un bon coup devant des prix à 4 ou 5 chiffres, passez Via Montenapoleone…

Grandsteack.

Publicités
Cet article, publié dans Italie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s